Autoridad Portuaria de Vigo

Sécurité et Protection

La distinction entre sécurité et protection est due à la nécessité de différencier les concepts en relation avec la sécurité industrielle, sécurité de travail, risques technologiques, marchandises dangereuses, etc., avec la sécurité contre les actes antisociaux. La première sera « Sécurité » et la deuxième, dans le domaine portuaire, est connue comme « Protection ».

Sécurité

Le port de Vigo dispose d’un Plan d’Autoprotection selon le Decreto Ley 393/2007 pour lequel s’adopte la norme de base d’autoprotection des centres, établissements et services consacrés à activités qui peuvent créer situations d’urgence. Ce plan doit se coordonner avec les plans des installations du port ainsi qu’avec les plans d’ordre supérieur.

D’un autre côté, comme titulaires du grand centre de travail qui est le Port de Vigo, il faut accomplir avec les obligations en matière de coordination d’activités des entreprises selon l’article 24 de la Ley 31/1995 du 8 novembre, de Prevención de riesgos profesionales y Decreto Ley 171/2004 qui le développe. Ainsi que le Artículo  65 du Decreto Ley 2/2011 pour lequel s’adopte le  Texto Refundido de la Ley de Puertos del Estado y la Marina Mercante.

L’admission des marchandises dangereuses au port est aussi contrôlée, dans ce cas par le Decreto Ley 145/1989 pour lequel s’adopte el Reglamento Nacional de admisión, manipulación y almacenaje de mercancías peligrosas en los puertos. La démarche de ces demandes est établie à l’Instruction de Sécurité IS-03.

Les explosifs méritent un traitement partilulier, il faut suivre les instructions du récemment modifiés Decreto Leyl 130/2017, du 24 février, pour lequel s’adopte le Reglamento sobre explosivos, surtout ceux qui sont dans le CAPÌTULO V- Transporte marítimo, fluvial y en embalses y en la Instrucción Técnica Complementaria Número 20: Normes de sécurité pour le chargement, déchargement et séjour aux ports, aéroports et aérodromes.

Finalement, en vertu de l’établi au Decreto Ley 840/2015 pour lequel s’adopte le contrôle des risques inhérents aux accidents graves où interviennent des substances dangereuses, les établissements industriels qui aient en stockage des quantités minimales de certes substances devront élaborer un Plan d'Urgence Intérieur et lui communiquer conjointement avec d’autres documents à l’Autorité Portuaire et à la Capitainerie Maritime avec l’objet d’intégrer les risques au Plan d’Autoprotection du Port.

Protection

En 2004 il a apparu le Règlement (CE) Nº 725/2004 du Parlement Européen et du Conseil relatif à l’amélioration de la protection des navires et les installations portuaires, ainsi que le Decreto Ley 1617/2007 pour lequel s’adoptent mesures pour l’amélioration de la protection des ports et du transport maritime, les mesures de contrôle d’accès et de surveillance dans les ports ont augmenté. Ils existe des prérequis pour accéder à des zones déterminées du port et il faut demander au préalable l’accès.

Le Code International initial pour la Protection des Navires et Installations Portuaires PBIP/ISPS (adopté selon la Résolution 2 de la Conférence de Gouvernements Contractants de l’Accord SOLAS du 12 décembre 2002) a évolué dans l'Europe et l’Espagne, en passant de 30 les installations portuaires définies à Vigo en juillet 2004 aux 7 actuels, comme un plan de protection pour tout le port.